Comme un air de déjà vu, le manceau Jo-Wilfried Tsonga opposé à Novak Djokovic, numéro 1 mondial, s’incline au 2ème tour de la première levée du grand chelem.

Le choc Djoko-Tsonga a tourné à la correction en faveur du serbe, de retour au sommet du Tennis mondial. 11 ans après son premier titre majeur à l’Open d’Australie au dépens du français, Nole, devenu entre temps une machine à gagner, est presque inarrêtable depuis 8 mois. Et Tsonga en proie aux blessures et autres pépins physiques ne peut faire le poids.

Le français en manque de rythme et de compétition concède d’entrée de jeu son service. Breaké, il recolle au score (2-2) avant de céder de nouveau sa mise en jeu. Cette fois, Novak Djokovic ne rate pas le coche : le serbe confirme le break avant de s’offrir la première manche 6-3. Jo-Wilfried Tsonga se met alors à hausser son niveau de jeu. Mais il multiplie les fautes directes en coup droit, permettant ainsi au numéro 1 mondial, opportuniste, d’empocher le deuxième set 7-5.

Emprunté, moins flamboyant, le serbe puise dans ses ressources pour s’adjuger la troisième manche 6-4, aidé il est vrai par un Tsonga peu inspiré. Au final, le Joker de Belgrade s’impose en trois manches 6-3 / 7-5 / 6-4 et reste en course pour un septième Open d’Australie. Le Manceau quant à lui, déchante de nouveau et peine à retrouver une forme de champion.