La sentence est tombée raide comme un couperet. Le conducteur impliqué dans la dégradation d’une ligne de tramway vient d’écoper de 18 mois de prison ferme.

C’est un homme sorti de l’insouciance de l’ivresse qui fait amende honorable. Jugé en comparution immédiate au tribunal du Mans ce lundi, l’électricien de 43 ans reconnait tous les faits qui lui sont reprochés. Un acte de contrition, insuffisant pour le juge qui lui inflige une peine de 18 mois d’emprisonnement ferme, avec en sus, un mandat de dépôt.

Le tribunal suit donc au pied de la lettre les réquisitions du parquet. Pour Maître Jonathan Proust, avocat de la partie civile que nous avons pu joindre par téléphone, le verdict prononcé est proportionné à la gravité des faits. Car, avec pas moins de six charges retenues contre lui, dont le délit de fuite, difficile pour le conducteur multirécidiviste d’échapper à son sort.

Avec un casier judiciaire déjà garni de plusieurs condamnations, l’issue du procès ne laisse guère de doute pour le quadragénaire. Le parquet semble avoir gagné son pari, celui d’une condamnation pour l’exemple. Le conducteur rongé de remords ne souhaite pas, pour l’heure, faire appel.