Les deux têtes de l’exécutif français regagnent timidement la confiance des français.

Selon le baromètre politique ODOXA du mois de janvier pour l’Express, la presse régionale et France Inter, le président de la République Emmanuel Macron et son premier ministre Édouard Philippe recueillent respectivement 3 et 1 point de plus. 30% d’opinions favorables pour le premier et 32% pour se second.

Les deux hommes dont la côte de popularité, plombée fin décembre, retrouvent un peu d’allant. Principal facteur avancé pour expliquer ce léger mieux, l’implication personnelle du chef de l’État dans le débat national.

A contrario du couple exécutif, les principaux leaders de l’opposition ne s’en tirent pas à bon compte. 5 points de moins pour Marine Le Pen du Rassemblement national, 3 pour Jean-Luc Melenchon de la France insoumise.

Constat quasi-identique pour les gilets jaunes en proie aux divergences internes. Ils voient le soutien au mouvement s’effriter : 51% des français souhaitent aujourd’hui la poursuite du mouvement contre 66% en Novembre dernier. La lassitude des manifestations à répétition semble expliquer cette chute.

L’exécutif vacille, mais reste stable. Les leaders de l’opposition en quête d’une renaissance, continuent de perdre du terrain. Les gilets jaunes dévissent tout en conservant le soutien des français. Le débat national dont l’issue ne suscite guère d’enthousiasme, semble pour l’heure, apporter une bouffée d’oxygène au pouvoir d’Emmanuel Macron. Mais pour combien de temps ? La question reste posée.