Le gouvernement a annoncé en ce début de mois la mise en application de deux de ses actions phares du plan pauvreté lancé en septembre 2018.

Dès le 17 avril, certaines communes du département vont pouvoir expérimenter ces nouvelles mesures au sein des établissements scolaires. Les élèves les plus défavorisés pourront bénéficier de petits-déjeuners offerts ainsi que des repas à un euro. On estime qu’un enfant sur quatre arrive avec le ventre vide le matin à l’école. Une alimentation équilibrée et suffisante permet aux élèves un meilleur apprentissage. De fait, cette mesure permettrait de réguler la balance, permettant à tous d’apprendre sur des bases saines et communes.

Nous vous avons demandé votre avis à ce sujet sur la page Facebook de L’œil du Mans